Farewell cocomouse

Le dernier épisode de How I met your mother n’était pas l’épisode parfait. D’ailleurs How I met your mother n’était pas la série parfaite. Mais je m’en fiche, c’était ma série, c’était mes amis et ces gens, je les aimais. Le plus sincèrement du monde. Même s’ils sont devenus des caricatures d’eux même, même si ce n’était plus aussi drôle que les deux premières saisons, même si ce week-end à Farhampton pour les noces de Barney et Robin n’en finissait pas, même si apparemment j’ai pas shippé les bonnes personnes. Je suis là, avec mes larmes, à regretter vraiment que ça soit terminé.

Le titre en tous cas était vraiment pourri.

SPOILER ALERT.

 

Barney et Robin. Ca c’était mon ship. Un jour ils jouent au lazer tag et on sait. C’était tellement bien, et tellement triste pour Ted de voir la fille qu’il aime lui dire qu’elle ne veut pas se marier et finalement épouser son meilleur pote. Ca faisait série de grands vous voyez. Et puis non, finalement. Après toute cette année, après ce dernier chapitre du play book assez merveilleux. Après que Ted ait laissé le ballon s’envoler.

Cette série devrait s’appeler  » Comment après que ma femme soit morte, j’ai retrouvé mon ancien amour et lui ait offert un corps de chasse bleu quand on avait 54 ans » avec la musique des vieux amants en fond sonore.

Et pourtant, dès le début de l’épisode, j’ai compris que Barney et Robin allaient se séparer. Et que ce n’était pas grave. Alors que la première fois qu’ils ont rompu, j’étais très énervée. Cette fois c’est passé. Parce que depuis cette première rupture, HIMYM a su intégré un nombre incalculable de choses de la vraies vie très tristes ( l’épisode de Robin et ses enfants qui ne verront hélas jamais le jour, vous pouvez hater tout ce que vous voulez, ça c’est impossible) ( sauf si vous êtes un dictateur nord coréen). Les gens peuvent être très amoureux et un jour plus assez. C’est ce qui leur arrive à eux aussi.

Et cette mère, la Mary Sue parfaite. J’aime les Mary Sue, elles rappellent que la vie et les séries sont deux choses différentes mais qu’on peut trouver du bon partout. Tracy Mac Callam. 2 enfants sans être mariés. Ca c’était merveilleux. Vraiment. Ca fait oublié tous les fonds verts de cette dernière saison qui faisaient mal aux yeux.

Et puis soudain. Ted, et son corps de chasse bleu. Exit la storyline pitoyable de Barney qui au fond, ne me dérange même pas. Je n’y aurait jamais cru tellement je m’attendais pas à ce que ce soit son vieil homard.

Juste plein de tristesse parce que aucun show ne m’a fait pleuré comme ça, non stop pendant 45 minutes. ( avec des bruits et la poitrine qui se contracte et tout, comme les vrais). Et plein de tristesse parce que je n’ai jamais vu une sitcom parler avec autant de justesse des trucs tristes qu’on peut rencontrer dans la vie. Qui a vraiment versé une larme quand Monica et Chandler apprenne qu’ils ne peuvent pas avoir d’enfant ou quand la grand mère de Phoebe meurt ? Qui a pris au sérieux les autres relations amoureuses de Ross et Rachel ?

On peut dire des milliards de trucs sur l’énorme baisse de qualité de How I met your mother. Sur cet épisode beaucoup trop rapide après une saison pleine de longueurs… Mais rien n’y fera jamais, c’était une putain de chouette série et je suis putain de triste. J’arrive même pas à écrire correctement tout ce qui me vient en tête.

Ah si, le générique de fin.❤

Oh et puis si Zut, c’était un super épisode. Après coup je lui trouve des défauts, mais je peux le dire si je veux. C’était méga bien. Je suis heureuse pour eux et j’ai envie de dire  » Moron Moron Moron » à tous ceux qui en disent du mal. Parce que c’est my end of an era à moi. C’était une fin parfaite à laquelle je ne m’attendais pas, mais peut être qu’au fond c’est ça qui fait qu’elle est parfaite pour moi.

 

 

 

Camille Ha

Je suis assise sur mon canapé depuis ce matin. Dès que je me lève trop vite, j’ai peur de retomber comme l’autre jour. Je voudrais retrouver mon travail mais c’est impossible et de toutes façons, depuis trois mois, ça se passait atrocement mal. Alors malgré toutes les choses intéressantes que j’y ai fait, je pourrai faire ça ailleurs, dans de meilleures conditions. Il y aura l’aspect culturel en moins, mais qu’importe. Je vaux mieux que tout ça.

A la fin Frances Ha a son nom sur la boîte aux lettres après tout.

Non mais Frances Ha, vraiment meilleur film de 2013 ex-aequo avec The Perk of being a wallflower.

De toutes façons, les coming of age movie, c’est la vie. Soyons sérieux cinq minutes, à part les films en costume, Quand Harry rencontre Sally et 4 mariages et un enterrement, il n’y a vraiment rien de mieux ( je ne parle ici ni de bouffe ni de robes)

Judy Blume a aimé Frances Ha. Et on ne peut que louer le goût certain de Judy Blume pour à peu près tout. J’aimerais dire que je connais quelqu’un de plus louable qu’elle, mais je ne crois pas en connaître en fait. #ahah

Y a pas longtemps, une amie me disait un truc genre  » trouve toi une occupation en dehors du boulot  » Je vais peut-être essayer de faire ça sauf que je vais être très pauvre sans travail.

Et en plus maintenant je suis à moitié accroc à ces jeux débiles sur facebook. C’est vraiment la merde PUTAIN de destinée.

Eden Exit

Le 17 Juillet, mon travail est terminé. Fini. Basta. Bye Bye les pseudos paillettes. J’ai été triste à en mourir, j’en ai pleuré et j’ai arrêté d’en dormir mais peut m’importe désormais. J’irai faire du bon travail ailleurs pour arrêter d’être dans la team #filletriste car c’est une team bien pourrave si vous voulez mon avis.

Je ne suis pas une quille en webmarketing, j’ai un super diplôme pour aller bosser dans la culture  » en région  » et je ne suis pas la moitié d’une conne.

Ca va aller. Ou au moins j’ai envie d’y croire.

 

Who’s the boss ?

Cher vous tous,

Ezra & I are delighted to announce you that J’ai trouvé un nouveau travail.

(Il n’est pas underage, j’ai le droit)

Donc. J’ai un nouveau travail.

C’est un le nouveau travail absolument merveilleux pour tout un tas de raison merveilleuses.

Raison numéro 1 : il est merveilleux

( aussi merveilleux que Dalida qui reprend Last Christmas de Wham) ( Nom plus merveilleux en fait)

Raison numéro 2 : Je suis cheffe de l’Internet et je dis aux gens des  » tu peux me faire ce rapport » ou encore des  » Anh ouai, mais je préfère la ban numéro 2 pour le header Facebook »

Raison numéro 3 : je fais des cours sur twitter et j’apprends aux autres ce que sont les #FF. Prochaine étape : les Jeudi Confession. Je suis un peu la digital native du crew, tmtc. ( Je parle le jargon de l’internet to impress) ( Ahahahahahaha rire démoniaque de msn messenger circa 2006)

Raison numéro 4 : mon patron m’aime bien et il donne des sous aux pauvres dans la rue et me félicite pour mon travail. Pas comme l’autre qui me disait que  » c’est de la merde, moi je connais internet » et qui voulait que je communique sur des sites dont le design datait de 78 avant J-C et qui disait que les pauvres étaient qu’une bande de fainéants nuisibles.

Raison numéro 5 : JE SUIS CHEFFE DE L’INTERNET

Raison numéro 6 : je vais à des tas de réunions dans Paris et je comprends tout et les gens sont content de me voir quand je vais à ces réunions. Ils me donnent leurs cartes de visites et me rajoutent sur Linkedin comme les vrais.

Raison numéro 7 : c’est direct en bus mais il y a un peu trop de travaux à Saint Lazare c’est paynible.

Raison numéro 8 : C’est merveilleux.

Raison numéro 9 : les gens sont sympas mais je vais pas aux pauses sur la terrasse parce que je fume pas. Je me sens si Rachel Green. ( J’engagerai un assistant aussi He’s so pretty I want to cry que Tag )

Raison numéro 10 : Le quartier où je travaille est merveilleux. Tout est merveilleux car moi aussi désormais j’habite à Disneyland comme les blogueuses niaises. (Nan j’déconne)

Raison numéro 11 : Je suis à peu près comme ça tous les matins :

Raison numéro 12 : je dois aller à une soirée avec Nicolas Rey. Enfin pas comme si Nicolas Rey était mon + 1 mais normalement Nicolas Rey sera là. Je sais, Nicolas Rey a l’air d’un vieux de 70 ans et je l’ai vu en robe-de-chambre de Hugh Heffner devant la mairie du XVIIIeme. Mais on s’en fout, la vieille moi de 18 ans qui aimait beaucoup ses livres sera heureuse.

Raison numéro 13 : Le chargé de com avec qui je travaille est tellement parisien 2007, que j’ai décidé qu’il était un peu mon mètre étalon du parisien. Il n’est pas hipster barbu avec des fringues dégueulasses, non non non IL A DES CHELSEA BOOTS. Ne vous en faites pas, j’ai toujours plus d’affection pour super collègue. Sa fille s’appelle comme Sisi. Et je crois qu’il était dans un groupe de musique et tout. C’est un peu mon jeunes cool à moi, sauf qu’il est moins jeune que moi.

Raison numéro 14 : toutes ces raisons + mon agenda de ministre + mon mac book air + l’ipad + la paye ( Bye Bye les asso culturelle, je vous aimais bien, mais être propriétaire un jour, ça m’intéresse)

Raison numéro 15 : Cet article est honteusement digne des plus grand  » je me la pète du monde » mais vous m’aimez bien quand même hein ?

Merci bisous à bientôt

De l’importance de se fondre avec le papier-peint

Bien. Mes tourments sentimentaux vous ont inspirés. Merci bien. Ca fait plaisir comme on dit dans le milieu. Je vais m’en retourner lire le courier du coeur de Star Club. Il y avait des conseils bien. Et des trucs totalement flippant comme la bonne façon d’embrasser. J’en ai cauchemardé pendant une bonne partie du collège et du lycée d’ailleurs. Découvrir qu’il y a une bonne façon de faire quelquechose et que je risquais donc de me tromper, c’était trop pour moi.

Parlons de The Perks of being a wallflower.

J’ai déjà décidé que ce film serait le meilleur film de 2013. 11 mois et demi de films moyens, même s’il y a quelque chose qui m’a touchée dans Main dans la Main. Je suis plus du genre papier-peint, le genre not handsome enough to tempt me.

J’ai envie de noter toutes les phrases du film et de les recopier dans mon agenda. Sauf que j’ai plus d’agenda. J’ai juste un calendrier Hopper. Soyons francs « We accept the love we think we deserve » C’est l’HISTOIRE DE MA VIE (envoyez moi un agenda Chipie s’il vous plait)

Sinon :

Beaucoup de choses positives pour un début d’année :

La première chose étant Ezra Miller. Cet homme porte le rouge à lèvre à merveille

Il est né en 1992. Nous voilà fait comme des rats si nous nous amourachons d’acteurs qui avaient 8 ans quand Gerry Halliwell a quitté les Spice Girls.

21 ans après le reste du monde j’ai vu Wayne’s world.  C’était bien. Enfin pardon, c’était Excellent ! Megateuf ! Mention spéciale aux pantalons à pinces de Rob Lowe qui donnent à eux seuls envie d’une vie d’abstinence sexuelle. Pour cette raison évidente, pas de photos sur ce blog. (Aussi, je n’en ai pas trouvées)

Ah si !

 

Gigi Darcy est entrée dans ma vie et dans le fandom Jane Austen. Meilleur personnage de modernisation Jamais. Vous devriez tous regarder The Lizzie Bennet Diaries. Beaucoup trop d’amour pour ce show. Presque autant que pour Ezra Miller.

Le fandom ! Le fandom ! 

Ma vie s’axe désormais sur les Lundi et les Jeudi, journées de sortie des épisodes. Le reste n’est qu’un long entracte dont je profite pour me faire cuire des brocolis et boire des tisanes.

Edit de l’Edit. J’ai une nouvelle followeuse twitter que j’aime déjà énormément car son blog est top.